Sélectionner une page

Difficile de résumer en quelques lignes le fonctionnement actuel du système financier. On se reportera donc utilement aux vidéos sur l’entreprise, la finance et l’argent.

Les entreprises se financent en deux modalités : par fonds propres et par endettement. Les fonds propres sont constitués par le capital apporté par les actionnaires augmenté des résultats et diminué des retraits de dividendes. L’endettement des entreprises est réalisé par des emprunts qu’elles effectuent ou des dettes résultant du fonctionnement courant (dettes fournisseurs par exemple). Un des objectifs du Fonds Socialisé d’Investissements (FSI) est de permettre le financement des entreprises sans qu’il y ait de capital faisant ainsi disparaître la notion même de propriétaire de l’entreprise.

Une partie des financements est réalisée directement entre agents économiques : des titres de dettes (obligations) ou des titres de propriété (actions). Il s’agit de la finance désintermédiée. Celle-ci est appelée à disparaître.

Une autre partie – dite intermédiée – est réalisée par les banques qui prêtent aux agents économiques par création monétaire. Il s’agit d’une opération comptable dans laquelle la banque enregistre la créance sur l’emprunteur à son actif et crée la monnaie correspondante au passif de son bilan :

La monnaie créée par les banques est ensuite appelée à circuler dans le système bancaire. C’est au travers de leurs comptes auprès de la banque centrale que les banques réalisent des transferts bancaires. Elles doivent donc en permanence disposer de monnaie centrale pour assurer les demandes de transfert de leurs clients. Elles peuvent donc se prêter entre elles (marché interbancaire) mais aussi se financer directement auprès de la banque centrale. C’est donc la banque centrale qui, par le taux d’intérêt directeur qu’elle applique aux banques, donne le « la » qui influe l’ensemble des taux d’intérêt de différentes maturités. Si les banques ont tendance à trop prêter avec une tendance à l’inflation supérieure aux prévisions, la banque centrale augmentera son taux directeur. Inversement, elle le baissera. La banque centrale contrôle ainsi le secteur bancaire pour que les objectifs définis dans son mandat (inflation, dynamisme économique…) soient respectés.

Article suivant : Pourquoi les taux d’intérêt sont-ils proches de zéro voire négatifs ?

Article précédent : Pourquoi un Fonds socialisé d’investissements (FSI) ?

Retour

Abonnez-vous à la lettre d'information

Abonnez-vous à la lettre d'information

Inscrivez-vous pour être les premier.e.s informé.e.s de la publication de nouvelles vidéos ou de nouveaux articles.

Vous êtes abonné.e, merci !

Share This