Sélectionner une page

L’économie actuelle fonctionne principalement avec des sociétés de capitaux, des entreprises qui ont été fondées par des apporteurs d’argent dans le but de le faire fructifier. Ces entreprises se financent par des actions, des obligations auprès de divers agents économiques (ménages ou sociétés) et de prêts contractés avec des banques.

Notre objectif est une société débarrassée du pouvoir de l’argent, ce qui suppose la disparition des titres de propriété que représentent les actions ainsi que des titres de dettes privées que sont les obligations. De fait, les entreprises – y compris les banques – n’auront alors plus de propriétaires et seront dirigées par leurs salariés et les usagers de celles-ci. Le seul actif financier qui subsistera sera alors la monnaie, une monnaie qui ne donne aucun pouvoir particulier à son détenteur, qui le ne rémunère pas mais constitue pour lui une réserve de pouvoir d’achat.

Il est donc nécessaire de substituer à la finance privée un outil qui prend en charge ce qu’elle réalise aujourd’hui et qui permettra une délibération démocratique sur les orientations générales des financements et donc de l’économie. Les décisions d’investissements seront conjointement prises par les agents économiques et des banques qui se refinanceront auprès du FSI :

Le FSI pourra assurer la fonction de banque centrale auprès des banques ou cohabiter à côté d’une banque centrale. L’ensemble formé par le FSI, et les banques forme le système financier socialisé.

Article suivant : Comment fonctionne le système financier actuel ?

Retour

Abonnez-vous à la lettre d'information

Abonnez-vous à la lettre d'information

Inscrivez-vous pour être les premier.e.s informé.e.s de la publication de nouvelles vidéos ou de nouveaux articles.

Vous êtes abonné.e, merci !

Share This